samedi, décembre 16

CONCOURS DE MACHINES 2017 – JP WEIGLE – sur la deuxième marche

JP WEIGLE est un cadreur américain très discret, très aimable mais aussi terriblement secret ! Bien que le concours de machines ne soit pas une compétition en lui même, il arrive sur la seconde marche du podium. Peter est installé dans le sud de la Nouvelle Angleterre aux Etats-Unis. Il débute par un apprentissage chez WITCOMB jusqu'à  la fermeture de  WITCOMB USA . C'est ainsi qu'il décide par la suite de se mettre à son compte et créer des machines à son nom. Il se caractérise par une production en très petite quantité et beaucoup d'éléments réalisés dans son atelier : raccords, porte-bagage et de nombreuses pièces sur-mesure pour parfaire ses réalisations. Si vous cherchez un site sur JP WEIGLE...il n'a qu'un compte Flicrk : https://www.flickr.com/photos/49353569@N00/.

concours de machines 2017 JP WEIGLE veloacier

Ses machines sont plutôt de type -Neo Retro- généralement avec comme base un cadre sur-mesure de randonneuse à la Française mais équipé de composants modernes. Au concours, avec les Cycles Grand-Bois (Japon), c'est une des réalisations au look des plus classique / traditionnel qui détonne avec l'ensemble des autres machines.

Mais c'est aussi la randonneuse la plus légère parmi toute avec seulement 9,7kgs en ordre de marche (9,1kgs sans la sacoche et les outils), il a d'ailleurs remporté le prix de la randonneuse la plus légère. Comme beaucoup de randonneuse, elle a été tout juste finie dans les temps. Réaliser une machine pour un concours est très chronophage tant pour la partie conception que réalisation.

concours de machines 2017 JP WEIGLE veloacier

La randonneuse du concours, en roue de 650B, est un peu secrète...le cadre est réalisé en acier...mix-spécial...une combinaison de tubes sélectionnés par Peter mais qui n'est pas dévoilée. Nous pouvons aussi bien être entre présence d'un ensemble Tange Ultimate et Columbus Spirit ou tout autre chose pour atteindre ce poids final. Le cadre au look classique est à raccords, ces derniers sont réalisés par Peter lui même. La douille de direction accueille une fourche maison avec un pivot de 1". Le tube de selle intègre la fixation du feu arrière.

Elle est construite autour du principe RINKO permettant de démonter rapidement des éléments montés sur le cadre pour partir en voyage - prendre le train. On retrouve se procéder essentiellement sur les garde-boues qui se séparent en deux et les pédales avec une fixation de type Quick Release nécessitant nullement de les dévisser.

Le passage des câbles se fait intégralement à l'extérieur au contraire des câbles électriques qui cheminent à l'intérieur. Le câble du frein arrière cours le long du tube supérieur avant de finir sa course sur un pontet pour se connecter en ligne droite aux freins cantilever. Pour les vitesses, c'est encore plus simple puisque le changement se fait sur le tube diagonal. Le fil électrique de la lampe arrière fait son entrée par le haut du tube diagonal et passe à l'intérieur du tube supérieur avant de redescendre dans le tube de selle, on peut d’ailleurs voir la connectique juste en dessous de la douille de direction.

Pour la partie transmission, c'est un groupe Campagnolo Records Titanium 2007 qui est employé, à l'exception du pédalier. Le groupe Italien fait la part belle au titane et au carbone que cela soit sur la cassette, les deux dérailleurs ou encore les commandes de freins. Le pédalier est un modèle René Herse double plateau 3 branches à axe carré. Un pédalier d'exception pour vélo d'exception dont les manivelles ont été usinées pour, avec les plateaux percés, gagner de précieux grammes (10 grammes exactement). Il est monté sur un boîtier de pédalier en Titane White Industrie.

Les étriers de freins sont des prototypes René Herse - Compas avec une visserie mix aluminium et Titane. Nous pouvons juste regretter que les câbles du système de freinage aussi bien à l'avant qu'à l'arrière semblent très proches, voir entre en contact avec le porte paquet à l'avant ou le garde-boue à l'arrière, ça passe tout juste ou sa frotte. Ou alors c'est un effet d'optique. Le cintre est un modèle Maes Parrallel Compass et la selle une Gilles BERTHOUD en cuir.

Le train roulant est composé de jantes Pacenti BREVET rayonnées à l'avant sur un moyeu dynamo SON EDELUX a flanc large pour obtenir des roues plus solides en réduisant la longueur des rayons. Les roues sont équipés des pneumatiques COMPASS LOUP LOUP PASS en 650bx38 Tubeless. Pour y voir clair et être vue lors du départ de l'épreuve d'endurance à 4h du matin, le JP WEIGLE est équipé d'un éclairage avant SON EDELUX2 qui est fixé sur le porte paquet. A l'arrière on retrouve une lampe compass vissée dans le tube de selle.

Le porte paquet extralight est une réalisation maison qui ne pèse que 137grammes  et intègre une fixation spéciale pour l'éclairage. Le lien entre la dynamo et l'éclairage se fait par contact direct entre le patte de la fourche et l'axe de la roue à l'aide d'entretoises isolées. Il n'y a donc pas de branchement à défaire lors du démontage de la roue avant, option pratique pour le voyage ou réparer une crevaison. Dernier petit point sympathique, l'allumage et l'extinction des éclairages se fait par un interrupteur placé sur le capuchon de la potence permettant d'éteindre instantanément les lampes.

Jan HEINE, pilote de la machine lors du concours, et Peter WEIGLE souhaitant faire une machine à la fois légère et performante ont sélectionnés des composants ayant le meilleur rapport poids / performance pour leur projet. On retrouve ainsi majoritairement des composants COMPASS (distribué en France par 2-11 Cycles) mais aussi des composants d'autres provenances lorsque ceux-ci ont un meilleur ratio: boîtier de pédalier White Industrie, pédales Crank Brother et potence maison Jp WEIGLE.

Merci à Peter WEIGLE pour le temps qu'il m'a accordé et Jan HEINE pour les précisions.

Compte FLICKR : https://www.flickr.com/photos/49353569@N00/
Groupe Facebook PETER WEIGLE : https://www.facebook.com/groups/46124473021/
Blog de Jan HEINE : https://janheine.wordpress.com/