vendredi, août 18

CONCOURS DE MACHINES 2017 – PECHTREGON CYCLES – GAGNANT DE L’ÉDITION

pechtregon cycles concours de machines 2017 vainqueur CDM

PECHTREGON CYCLES - Matthieu CHOLLET - gagne l'édition 2017 du Concours de Machine. Une belle reconnaissance pour le travail de ce cadreur installé dans le sud de la France à Bruniquel (Nord de Toulouse). Sa machine présentée au concours est une évolution de la version du Concours de machine 2016 pour lequel il était arrivé sur la 3ème place du podium. La persévérance et le fruit de son travail paie.

C'est bien avant la remise des prix que j'ai eu le plaisir d'interviewer Matthieu. Pour 2017, cette nouvelle monture est une version optimisée et améliorée de la précédente. Cet année le règlement a été réceptionné assez tôt et n'a pas été modifié. PECHTREGON Cycles a donc eu assez de temps pour réaliser sa randonneuse dans les temps et selon l'un des points du règlement, mais sans être obligatoire, la rendre facilement compactable. (voir vidéo en fin d'article).

Matthieu fait régulièrement des périples de 6 jours en aller-simple et effectue le retour en train, bus ou blablacar. Cette machine pliable est de grand intérêt pour s'assurer d'être pris en charge par la SNCF, un bus...ou ne pas avoir à se soucier si le véhicule blablacar sera bien un Break...ou bien devoir réserver 2 places.

pechtregon cycles concours de machines 2017 vainqueur CDM

Le cadre de sa randonneuse moderne - gravel - est réalisée en acier Columbus. Le tube diagonal et le supérieur sont en Columbus SPIRIT, douille de direction 38mm avec des coupelles brasées pour la renforcer aux extrémités. Les bases sont en acier Columbus LIFE S-Bend Cyclocross et les haubans sont des tubes Vitus 1980 fin léger et confortable. Le cadre intègre la patte de dérailleur pivotante PECHTREGON, elle tourne en cas de choc et reste facile à redresser ou remplacer au besoin.

Du coup c'est tout l'arrière du vélo qui se replie (il ne se démonte pas). La rotation s’effectue autour du boîtier de pédalier sur lequel il y a préalablement deux vis à desserrer, vous pouvez le voir assez précisément sur les photos. C'est principalement sur la partie supérieure à la rencontre du tube de selle et du tube supérieur que l'ancrage se fait. Il y a ensuite un pontet à retirer à la liaison des haubans, identique pour les bases. Il reste ainsi à faire pivoter l'arrière du vélo vers le triangle avant, il vient s'appuyer contre une lamelle en carbone en guise de protection mais qui fait aussi office de garde-boue. Les bases sont au final parallèles au tube de selle et le cadre s'inscrit dans un carré. Il reste à trouver la bonne combinaison pour empiler les roues sur le dessus du cadre pour compacter le tout au mieux.

L'année dernière de jeu de direction Headset se réglait par le dessous du pivot, un process qui était assez contraignant car il fallait retourner le vélo...et retirer la roue. Cette année, fruit de l'expérience, le réglage de la direction se fait par le dessus ce qui est beaucoup plus accessible.

Autre amélioration, le poids. Matthieu fait beaucoup de randonnée, de sortie à vélo en mode bikepacking avec assez peu de bagages. Il a pour mémo "Les marcheurs ultra-léger ont tendance à dire: un couteau une casserole et une brosse à dent c'est deux manches de trop"..voila qui est dit! A l'époque de ces vingts ans, pour un voyage en Amérique, il avait conçu un vélo qui était entièrement réglable avec une seule clé Allen. C'est ce schéma qu'il a reproduit sur celle machine pour lequel il a cherché des vis de tout diamètre avec une tête unique de 5mm. Faute de temps et car elle sont assez spécifiques, il n'a pas trouvé toutes les références souhaitées.

Le vélo est donc principalement équipé avec des vis en tête hexagonale de 5mm et 4mm. Partant du principe qu'il faut toujours des clés allen quand on part randonner en vélo, les serrages rapides sont remplacés avec un serrage par clé hexagonale (Allen). C'est aussi une sécurité lorsque vous voyagez vélo...pour être certain de repartir avec les deux roues ! L'adage de la rapidité pour enlever les roues n'a pas prise sur Matthieu, en randonnée il n'est pas à 30 secondes prêt.

Il est allé jusqu'à intégrer les clés Allen dans un support à outils minimaliste sous le tube diagonal du cadre. La proximités des outils fait penser aux boites intégrés SWAT de Spécialized. Les clés sont insérées dans un fut de flèches pour le tir à l'arc, le support en lui même est issue d'une seconde utilisation.

La fourche, TRUSS FORK PECHTREGON, est elle aussi le fruit d'un gros travail de conception. Elle est fabriquée à l'aide de tube fin Cromo US à épaisseur constante. Tubes de 14mm à l'arrière et 10mm devant, les pattes pour fixer les roues sont une production maison. Elle est plus légère qu'une fourche acier employant des fourreaux spécifiques pour le freinage à disque et est directement fixée sur la potence. De loin elle laisse penser qu'elle à le rôle de mini-suspension...mais non, aucun pivot ou basculeur à l'horizon.

C'est l'inverse, elle est ultra rigide. Les deux tubes fins qui la composent de chaque coté augmente la rigidité : pas de torsions latérale ni verticale. Effet garantie sur la qualité du freinage ! La fourche ne vibre pas et il n'y a donc aucune perte. Pour le confort et l’absorption des chocs, c'est sur les énormes pneumatiques Compass SwitchBack Hill en 650Bx48mm qu'il faut se tourner. Le volume est tel que la route et les chemins sont bien filtrés. Mathieu m'explique que le volume n'a eu aucune incidence sur le rendement, à la bonne pression cela route tout seul. Pour lui, au regard des conditions et du parcours du CDM, c'est le pneumatique qu'il fallait.

La fourche est dotée d'un pivot creux traversant et droit qui cette année est en aluminium. Ce pivot est doté d'une collerette collée qui a le rôle de détrompeur pour ne pas l'insérer par le mauvais sens. En haut il y a un bout de pivot manchonné en 1" fileté qui est la pièce maîtresse pour le réglage de la direction Headset. Le serrage est très simple. Après avoir desserrer la potence avec la clé allen de 4,  il faut insérer dans le cylindre creux de finition brut qui se situe sur la collerette en haut de la potence, de quoi faire fonction de levier, par exemple le manche d'une clé allen.

Vous tourner plus ou moins l'ensemble dans le sens des aiguilles d'une montre pour effectuer le serrage. Ce système est basé sur les jeux de direction "à l'ancienne", hexagonal et écrou contre écrou. C'est action tire le pivot vert le haut en compression. Ce n'est pas tout, cet ingénieux pivot, qui est donc creux, intègre comme l'année dernière en son centre un emplacement pour la pompe, un peu dans l'idée des LEFTY Cannondale OPI qui intègre un multi outils. Astucieux.

Le vélo est équipé de garde-boue, élément qui n'était pas présent l'année dernière. Le vélo étant démontable, il a modifié des garde-boue existant, des CURANA très élégants mais trop souple à son goût, pour qu'ils se démontent relativement vite mais aussi pour les rendre plus rigides. Le garde-boue arrière se scinde en deux pour permettre au cadre de se plier.

pechtregon cycles concours de machines 2017 vainqueur CDM

Cette année l'éclairage sur sa machine, n'est plus à batterie car en participant à une course sur 24h il est tombé en panne de batterie. C'est donc un éclairage par dynamo que l'on retrouve, et même si Matthieu a une préférence pour le moyeu dynamo, c'est année il a opté une dynamo sur jante VELOGICAL car surtout plus légère, le poids ayant son importance dans le concours. Pour le frein arrière placé sous la selle, le câble passe dans douille de direction, le tube diagonal puis le tube de selle pour enfin ressortir par le haut de la tige de selle. La lampe avant est un modèle Bush and Muller X01, à l'arrière un supernova. Mais elle aliment aussi une LED placée en guise de bouchon de guidon coté gauche : idéal pour être vu.

La transmission est de type mono-plateau, le pédalier est un spécialité TA Carmina couplé à une cassette 11-42 Shimano XT. Le dérailleur arrière est un Shimano Ultegra Chape courte commandé par une manette shimano Dura-Ace pour guidon de TRi mais placée en bout de guidon course. Un ensemble qui fonctionne parfaitement et à bien supporté les 80kms de gravel sur un parcours totalisant plus de 220kms. Freinage Full Hydraulique TRP, qui permet de piloter et freiner avec un seul doigt. Pour le train roulant, les moyeux sont des HOPE Pro 4 RS et les pneumatiques des  Compass SwitchBack Hill en 650Bx48mm comme détaillé au dessus.

COMPACTAGE DE LA RANDONNEUSE OFFROAD PECHTREGON CYCLES

Matthieu travail principalement avec les série d'acier Columbus, mais aussi Reynolds à la demande. Les VTT PECHTREGON sont majoritairement en Columbus ZONA, pour la route il réserve les séries Spirit et Life. Il est ouvert à tout type de projet et saura parfaitement vous conseiller dans la réalisation de votre future machine.

Félicitation à Matthieu et merci à lui pour tout le temps qu'il m'a accordé !

PECHTREGON CYCLES : http://pechtregon.tumblr.com/
Facebook https://www.facebook.com/pechtregoncycles/

Les photos, l'article ainsi que les nombreux détails sur les machines du Concours de machines sont le fruit exclusif de mon travail. C'est un énorme temps de présence, déplacement, rédaction, photos...Reproduction même partielle interdite sans mon autorisation - vous pouvez partager l'article en son état, les liens internet sont fait pour en citant la source ! J'apprécierai autant. Merci de votre compréhension. Rénald.