mardi, mai 26

RITCHEY ROAD LOGIC 2.0 – VÉLO DE COURSE A L’ÉPREUVE DU TEMPS

Ritchey Road Logic

Ritchey Road Logic

Le RITCHEY ROAD LOGIC 2.0 est l'unique vélo de route en acier proposé par la marque Américaine RITCHEY. Ce vélo de route rentre dans la catégorie sportive. Sa première apparition au catalogue RITCHEY remonte à 1990 et à cette époque il était proposé en parallèle du ROAD CLASSIC et soudé par Tom RItchey employant pour ce cadre à la fois la soudure TIG et soudo-brasé.

La première édition du RITCHEY ROAD LOGIC de 1990 repose sur un cadre en acier RITCHEY ROAD LOGIC PRESTIGE, une version annexe du Tange Prestige alors que le ROAD CLASSIC proposé à la même époque, et historiquement le premier cadre produit par TOM, employe l'acier TANGE PRESTIGE de série. L'angle de direction et de selle sont alors de 73,5° chacun et les bases arrières longue de 40,6 centimètres avec un tube supérieur de 56cm... pour un cadre de 56cm. En 1990 il n'est alors question que de kit-cadre + fourche + JDD.
Le premier vélo équipé de composants RITCHEY est proposé en 1992 avec une nouvelle série de tube acier New Logic ROad OS Prestige (toujours en rapport à TANGE).

Le RITCHEY ROAD LOGIC 2.0, tout comme la majeure partie des cadres proposés par RITCHEY, est fabriqué en acier triple-butted Ritchey logic II. Cette série Logic 2 a la particularité de voir sa section de fin de tube, la ou il est le plus épais, plus courte que la moyenne. En d'autres terme, pour optimiser le poids et ainsi alléger les cadres, la zone ou la parois est la plus fine est plus longue que ce que l'on peut trouver sur les séries de tubes proposés par les autres aciéristes. Cette série de tubes a été développée pour les besoins de la marque et proposé sur le ROAD LOGIC 2.0 depuis sa date de commercialisation officielle en 2012.

Un look classique et intemporel qui n'est pas sans rappeler les premières éditions, une finition dont on ne peut se lasser composée de tubes en acier fins soudé TIG. Le tube supérieur a un léger sloping que l'on ne devine pas au premier regard, surtout si l'on garde en mémoire les premières éditions avec tube supérieur horizontal.

Le serrage du tube de selle fait corps en terminaison de chacun des haubans le tout se regroupant sur un long collier de selle qui pourrait à s'y méprendre passer pour un raccord, un procéder chère à RITCHEY et employé dès le premier modèle en 1990. La tige de selle se doit d'être au format 27,2mm.

La colonne de direction forgée et usinée est développée par Ritchey et intègre le jeu de direction pour fourche 1"1/8. Un diamètre qui pourrait paraître surprenant de nos jours ou les douilles coniques ou de 44mm sont légions, mais n'oublions pas que le cadre a été commercialisé en 2012. De même, pour Tom RITCHEY, ce diamètre n'est pas hors tendance et se marie très bien sur ce vélo.

Pour le boîtier de pédalier, aucune extravagance puisque la marque, comme beaucoup de constructeur de vélos en acier, est fidèle au format fileté BSA : facile à entretenir avec un peu de graisse sur les filets quand il commence à se faire entendre, et facilement remplaçable en le dévissant à l'aide de l'outil adapté. Pas de disque, mais des cantilevers sur ce cadre qui s'en verra peut être équipé dans une version 3.0 à l'image du Swisscross disc, du vélo aventure ASCENT ou encore du nouveau gravel OUTBACK. Mais cela est il bien nécessaire sur une machine comme celle-ci ? Enfin, au niveau des axes de roue, le format serrage rapide 9mm / axe de 130mm est conservé.

A l'arrière, les haubans sont droits comme la justice ne privilégiant pas forcément le confort comme on le prévale souvent au guidon d'un vélo en acier. Idem pour les bases arrières courte en 410mm donnant globalement un arrière au caractère sportif bien trempé qui encourage à se lever de la selle pour de courtes attaques. Dans son ensemble, le triangle arrière permet de monter des pneumatiques avec une section maximale 700x28cc de bonne augure si vous entreprenez de rouler sur des routes au revêtement endommagé, un bon point pour ce vélo qui se destine au longue distance mais qui ne se privera pas d'un petit sprint à la pancarte grâce à sa rigidité et ses bases courtes. L'angle de direction est typique d'un vélo de route à vocation sportive avec 73,5°, une valeur que l'on retrouve sur l'angle du tube de selle...un duo d'angles déjà présent sur la première version du ROAD LOGIC. Idem pour l'empattement du vélo qui est toujours de 988 mm pour la taille de référence en 56cm. Tom semble avoir trouver géométrie performante à son goût et il reste fidèle à celle-ci.

Coté équipement pour le vélo complet, le RITCHEY ROAD LOGIC 2.0 est intégralement habillé du groupe Shimano ULTEGRA 2x11 vitesses en 50/34 - 11/28 permettant allégrement de faire face à toutes les situations, rien à redire sur ce groupe fiable et à ces nouveaux freins dual Pivot. Pour les composants, RITCHEY étant équipementier depuis bien des temps, se sont donc les éléments haut de gamme WCS (World Cupe Série) qui sont montés cette machine, permettant à la fois de proposer un ensemble à un prix contenu de 2900 euros et un poids raisonnable de 8,1kgs en taille 55cm.

LE RITCHEY ROAD LOGIC est proposé en 6 taille de 49 à 59cm.

Tarif Kit cadre (Cadre+fourche+jdd) : 1150 euros TTC
Tarif vélo complet Ultegra - Ritchey WCS : 2900 euros TTC

Le distributeur Français pour RITCHEY est Gyro : http://www.gyro.fr/CT-910-ritchey.aspx
Site Internet Ritchey : http://ritcheylogic.com/
Facebook http://www.facebook.com/RitcheyInternational/